De violentes incendies ravagent la forêt amazonienne

176
111 Partages, 176 points

Depuis début juillet, l’Amazonie, “le poumon vert de la planète”,  est en train de brûler petit à petit. De nombreuses images catastrophiques des flammes dans cette région située au nord de l’Amérique du Sud circulent sur les réseaux sociaux. Une situation qui inquiète au niveau international. 

De gigantesques incendies ravagent la forêt amazonienne au Brésil depuis le mois de juillet. La situation s’aggrave de jour en jour : l’Institut national de recherche spatiale (INPE) a décompté 2 500 nouveaux départs de feu ces dernières 48 heures. Selon le même institut de recherche, 75 336 feux de forêt ont été enregistrés au Brésil du 1er janvier jusqu’au 21 août, soit 84 % de plus que sur la même période de l’an dernier. 

D’après un collectif d’ONG, 54 % de ces feux concernent l’Amazonie. Ce qui est d’autant plus alarmant si l’on en croit le Fonds mondial pour la nature (WWF) qui note que près de 20 % de la forêt amazonienne a disparu en cinquante ans, et que le phénomène ne fait que s’accélérer. 

La cause principale…

La déforestation ainsi que la sécheresse classique en cette période de l’année, en sont les causes principales. En conséquence, ces incendies pourraient aggraver le réchauffement climatique.

Il faut rappeler également que la forêt amazonienne produit 20% de l’Oxygène mondial. Cette situation catastrophique à susciter l’inquiétude des internautes. En effet, les internautes du monde entier se mobilisent sous les hashtags des hashtags « Pray for Amazonia » et « Pray for the Amazon ». 

Une catastrophe environnementale et une crise diplomatique 

Les feux de forêt en Amazonie sont devenus une crise internationale.  

La situation préoccupante en Amazonie a fait réagir le président français Emmanuel Macron, qui a exprimé  son inquiétude, sur Twitter, avec un message malencontreusement illustré d’une image prise par un photographe décédé en 2003.

Jair Bolsonaro a peu goûté cette intervention et considère que le chef de l’Etat français manifeste une « mentalité colonialiste ». En revanche, Macron s’est opposé « dans ces conditions » à l’accord de libre-échange entre l’UE et le Mercosur. Ce dernier reproche à son homologue brésilien de lui avoir « menti » sur ses engagements environnementaux lors du G20 en juin dernier.  

Pour rappel, l’Amazonie est la plus vaste forêt tropicale de la planète avec une superficie de 5,5 millions de km². Elle abrite une biodiversité unique au monde : un quart des espèces mondiales y sont présentes, plantes comme animaux.

 

 


PARTAGEZ AVEC VOS AMIS !

176
111 Partages, 176 points

Send this to a friend