La pétition pour un «fonds de lutte contre le cancer» sera présentée au CNDH et au Parlement

220
155 Partages, 220 points

La pétition lancée le 24 décembre, appelant à la création d’un fonds destiné à la lutte contre le cancer, en instaurant une prise en charge globale des personnes atteintes, entame dès la semaine prochaine une nouvelle étape. Détails.

« Les malades (atteints de cancers) issus de catégories vulnérables et marginalisées sont très souvent sujets à des problèmes financiers qui ne leur permettent pas de couvrir toutes les dépenses, considérables, que requiert le parcours de soins », peut-on lire sur la note de la pétition nationale, lancée en décembre.

Ce jeudi 9 janvier, Omar Cherkaoui, le mandataire de la pétition annonce que :  «Le comité a programmé des réunions avec des représentants du Conseil national des droits de l’Homme (CNDH), du Conseil économique social et environnemental (CESE) et avec les groupes représentés dans les deux Chambres du Parlement…Pour l’instant, aucune rencontre n’est prévue avec les partis politiques», tient à préciser l’universitaire.

Au terme de la collecte des signatures, la pétition sera soumise au chef du gouvernement, Saadeddine El Othmani. L’opération, souligne Omar Cherkaoui, est menée conformément aux règles imposées par la Loi organique n°44-14, publiée au Bulletin officiel du 18 août 2016 et déterminant les modalités et modalités d’exercice de présenter des pétitions aux pouvoirs publics.

L’initiative fait valoir, notamment, l’article 31 de la Constitution qui astreint l’Etat à mobiliser « tous les moyens disponibles pour faciliter l’égal accès des citoyennes et des citoyens » aux « soins de santé, à la protection sociale, à la couverture médicale et à la solidarité mutualiste ou organisée par l’Etat ».

اضع بين ايديكم نسخة من العريضة الوطنية الموجهة لرئيس الحكومة، لاحداث حساب خصوصي لامور جارية يسمى "صندوق مكافحة السرطان"….

Publiée par Omar Cherkaoui sur Lundi 23 décembre 2019

Par ailleurs, la pétition intervient quelques semaines après que certains patients atteints de cancer ont lancé une campagne sur les réseaux sociaux sous le hashtag #مابغيناش_نموتو_بالسرطان « Nous ne voulons pas mourir de cancer ». Suite à cet appel, le ministre de la Santé, Khalid Ait Taleb, a promis de revoir les prix de ces médicaments dans le cadre d’un nouveau projet de loi en cours de préparation.

Pour l’instant, le nombre des signataires a dépassé les 50 000, estime l’universitaire.

 


PARTAGEZ AVEC VOS AMIS !

220
155 Partages, 220 points

Send this to a friend