La solitude n’est pas un échec !

158
91 Partages, 158 points

Il faut bien distinguer le sentiment de solitude (la solitude « perçue ») de l’isolement social réel, car les deux ne vont pas toujours de pair : les personnes qui se sentent les plus seules ne sont pas nécessairement les plus isolées socialement, et vice versa.

Tout le monde a déjà fait l’expérience de la solitude à un certain moment de sa vie. Mais, chacun d’entre nous vit diversement le fait d’être seul. La solitude a de nombreux visages, Certains se retrouvent seuls de manière temporaire, à la suite de circonstances difficiles ou douloureuses comme une rupture ou un déménagement. Pour d’autres, la solitude est un état permanent qui peut être ressenti comme toxique.

En termes de solitude, le mécanisme de protection le plus courant est probablement l’évitement : en gros, on ignore son désir de sociabiliser avec d’autres, ou on essaie de se convaincre qu’on est mieux seul. On peut alors omettre des réunions de familles, des rendez-vous avec des amis… cela peut être un isolement inconscient ou même intentionnel. Une personne dans cette situation peut être amenée à ressentir de la honte, une certaine culpabilité dans ses relations amicales, un manque de confiance. C’est la porte ouverte à l’acceptation de la solitude comme mode de vie plutôt que comme une situation temporaire.


PARTAGEZ AVEC VOS AMIS !

158
91 Partages, 158 points

Send this to a friend