Le Maroc en tête du classement du Comité des droits de l’Homme

189
124 Partages, 189 points

Selon un communiqué du Conseil national des droits de l’Homme (CNDH), le Maroc figure parmi les cinq premiers pays, au Classement 2019, ayant mis en oeuvre les recommandations pertinentes de l’ONU en matière de droits de l’homme. 

Le Maroc, le Danemark, la Suède, l’Argentine et le Burkina Faso ont reçu «la meilleure note (A) lors de l’examen de suivi par le Comité de leur action concernant les recommandations prioritaires », indique un communiqué du Haut commissariat des Nations Unies pour les droits de l’homme.

La classification (A) signifie que ces pays ont pris des mesures significatives pour la mise en œuvre des recommandations prioritaires dans l’examen du Comité des droits de l’Homme.

Le Royaume Maroc est ainsi récompensé pour «l’adoption de la loi sur le mécanisme national de prévention de la torture» dont le mandat a été confié au Conseil national des droits de l’homme (CNDH), précise la même source. Adoptée à l’unanimité par les deux Chambres du Parlement marocain en février 2018, cette loi est entrée en vigueur le 1er mars de la même année.

A travers cette récompense, le Comité des Droits de l’Homme des Nations Unies vient désavouer le Front Polisario et ses sponsors algériens et européens, pour leurs allégations répétitives sur de présumées violations des droits de l’homme dans le Royaume du Maroc et particulièrement dans les provinces sud de son Sahara.

Le Comité des droits de l’homme, qui est un organe de surveillance du Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l’homme, a lancé, à partir de 2013, un examen du suivi de la mise en œuvre des recommandations pour encourager les États à les mettre en œuvre.

 


PARTAGEZ AVEC VOS AMIS !

189
124 Partages, 189 points

Send this to a friend