Les banques appelées à soutenir l’auto-emploi des jeunes diplômés

192
125 Partages, 192 points

Du concret pour appuyer les jeunes. La problématique de l’emploi a été l’une des plus grandes priorités soulevées par le Roi Mohammed VI lors de son discours prononcé ce vendredi au Parlement. A cet effet, le Roi adresse un message au secteur bancaire. Détails.

Le Roi Mohammed VI a prononcé, vendredi 11 octobre, un discours devant les membres des deux Chambres du Parlement à l’occasion de l’ouverture de la première session de la 4ème année législative de la 10-ème législature. Dans son discours, le Souverain a souligné le difficile accès des jeunes entrepreneurs au crédit, le faible accompagnement des diplômés et des petites et moyennes entreprises lors de leur création.

De fait, le Roi a ppelle le secteur bancaire national à un engagement plus ferme, à une implication positive plus vigoureuse dans la dynamique de développement que connaît le pays.

Le secteur privé et particulièrement les banques sont invités à s’impliquer davantage dans le développement économique. Le propos du Roi est celui d’une appréciation objective et donc il est quelque part assez critique. Il comprend surtout des pistes concrètes d’action qui pourraient d’ailleurs constituer un premier balisage du nouveau modèle de développement.

Les banques sont exhortées à faciliter les procédures et les financements, notamment en faveur des jeunes, de l’auto-emploi, des PME exportatrices en Afrique. Elles doivent également faciliter l’accès aux services bancaires à tous les citoyens, en particulier les travailleurs du secteur informel.

Le Souverain a invité alors le gouvernement et Bank Al-Maghrib, en coordination avec le groupement professionnel des banques du Maroc, à œuvrer à la mise au point d’un programme spécial d’appui aux jeunes diplômés, de financement des projets d’auto-emploi. Ce programme devra instaurer un mode d’emploi portant “spécifiquement sur le financement de l’investissement, l’appui aux activités productives, pourvoyeuses d’emplois et génératrices de revenus”. C’est par cette voie que le secteur bancaire pourra apporter son eau au moulin du développement.


PARTAGEZ AVEC VOS AMIS !

192
125 Partages, 192 points

Send this to a friend