Les patients admis aux urgences ne seront plus obligés à régler les frais des soins avant la prise en charge médicale

244
177 Partages, 244 points

Dans une circulaire adressée le 20 novembre aux responsables du secteur médical, le ministre de la santé, Khalid Ait Taleb, interdit aux hôpitaux d’obliger les patients, admis au niveau des services d’accueil des urgences, à régler les frais des soins à l’admission et avant la prise en charge médicale.

Un grand pas dans le secteur médical au Maroc !  Le ministère de la Santé a interdit aux directeurs des CHU, directeurs régionaux de la Santé, ainsi qu’aux directeurs des centres hospitaliers provinciaux et régionaux, de prendre en charge les patients, admis au niveau des services d’accueil des urgences sans régler les frais à l’avance.

Le ministre a ainsi insisté sur l’application correcte des dispositions de la décision ministérielle n°456.11 du 6 juillet 2010 portant sur le règlement intérieur des hôpitaux. En effet, l’article 42 de ladite décision précise que “la procédure de facturation n’est entamée (au niveau des services d’accueil des urgences) qu’après engagement de la prise en charge médicale”. Ces derniers ne sont donc amenés à payer les frais des prestations qu’ils ont reçues qu’“avant leur sortie de l’établissement sanitaire”, comme mentionné dans l’article 43 de la décision.

Par ailleurs, la note du ministre a passé en revue un ensemble de pratiques courantes au sein des hôpitaux, dont l’absence des services d’accueil et de renseignements et le non recours aux procédures de recouvrement des soins non perçus. Le ministre incite alors le corps médical à assurer les services d’accueil et d’orientation aux patients pour optimiser la qualité des soins dans les établissements publics. 


PARTAGEZ AVEC VOS AMIS !

244
177 Partages, 244 points

Send this to a friend