Un instituteur marocain appelle à la décapitation des bénévoles belges à cause de leurs shorts

222
159 Partages, 222 points

Le 3 août, la publication d’un reportage de jeunes bénévoles belges travaillant en short sur un chantier dans le sud du Maroc a provoqué des réactions virulentes. Un leader politique marocain a ainsi été arrêté après avoir posté un message appelant à décapiter ces jeunes femmes.

Agé de 26 ans et résidant à Ksar El Kébir, cet instituteur a posté un message sur son compte Facebook appelant à leur décapitation au motif qu’elles travaillaient en short en plein air, dans un village près de Taroudant. Il entendait donner “une leçon à ceux qui ne respectent pas la foi musulmane”, a-t-il avancé.

 

Le jeune homme a été interpellé par la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) le lundi 5 au soir, pour “son implication présumée dans une affaire d’apologie et d’incitation à des actes terroristes”.

 

 

 


PARTAGEZ AVEC VOS AMIS !

222
159 Partages, 222 points

Send this to a friend