Un lycéen écope trois ans de prison ferme pour un post sur Facebook

192
128 Partages, 192 points

Un jeune lycéen a payé cher son post sur son compte Facebook dans lequel il reprend les paroles de la chanson « 3acha Cha3b » du rappeur Gnawi. . Le tribunal de première instance de Meknès a condamné ce jeune à trois ans de prison ferme. 

Ayoub Mahfoud, un jeune lycéen, inscrit en première année de baccalauréat, a été condamné, jeudi 19 décembre, à trois ans de prison pour un avoir posté sur les réseaux sociaux une publication reprenant la chanson à polémique «3acha cha3b» chantée par le rappeur Gnawi, lui-même condamné à de la prison ferme.

Ayoub avait été poursuivi, dès fin novembre en vertu des articles 179, 263 et 265 du code pénal. Le premier sanctionnant toute « offense commise à la personne du roi », les autres « l’outrage à un fonctionnaire public » et « à un corps constitué ».

Le rappeur, quant à lui, il était poursuivi pour diffamation et injure publique, selon les articles 444 et 142 du Code pénal marocain, ainsi que l’article 179, qui prévoie «un emprisonnement d’un à cinq ans et d’une amende de 200 à 1.000 dirhams toute offense commise envers la personne du roi ou de l’héritier du trône».

Par ailleurs, le président de l’Association marocaine des droits de l’homme (AMDH), Aziz Ghali, a dénoncé «une sentence très lourde pour une simple photo postée sur les réseaux sociaux», démontrant «l’affront aux droits numériques des citoyens marocains».

«L’Etat prouve de nouveau sa détermination à verrouiller les espaces de dialogue, après avoir muselé les espaces publiques», a-t-il martelé. Et d’ajouter: «Nous demandons encore à l’Etat de permettre à ses citoyens de s’exprimer librement sur les réseaux sociaux et surtout dans un contexte où le journalisme citoyen est en pleine expansion».

 

 


PARTAGEZ AVEC VOS AMIS !

192
128 Partages, 192 points

Send this to a friend