script async src="https://pagead2.googlesyndication.com/pagead/js/adsbygoogle.js">
script async src="https://pagead2.googlesyndication.com/pagead/js/adsbygoogle.js">

Comment savoir si on a des règles trop abondantes ?

Crédit : votre-sante.net
175
108 Partages, 175 points

Chaque femme vit ses règles à sa manière. Mais parfois trop, c’est trop : des saignements qui durent des jours, fatiguent, sont si abondants que la poursuite des activités habituelles n’est pas possible… Fatigue, anémie… Vos règles sont-elles anormalement abondantes ? Quand s’inquiéter ?

Les menstruations  durent en moyenne 2 à 7 jours selon les femmes. Pendant cette période, une femme en bonne santé perd entre 40 et 50 ml de sang, soit l’équivalent de 8 à 10 cuillères à café. On parle de « ménorragies » lorsque les règles sont trop abondantes et/ou si elles durent plus de 7 jours.

Mais il reste très difficile de le savoir soi-même. Une femme souffre d’hyperménorrhée lorsqu’elle a besoin de plus de 5 serviettes ou tampons (de taille normale) par jour ou si elle doit changer de tampon ou de serviette au moins toutes les 2 heures. Souvent, on observe également l’évacuation de caillots de sang plus ou moins gros.

Le score de Higham demeure la meilleure méthode pour savoir si on perd trop de sang et on peut également calculer ses pertes de sang. C’est un outil qui permet d’estimer la quantité de sang éliminée pendant les règles et la durée des saignements à chaque cycle. Ensuite, il faut essayer d’évaluer le retentissement des ménorragies sur la qualité de vie (gêne pendant les rapports ou dans la vie quotidienne, fatigue…) et déceler l’éventuelle présence d’autres signes associés (douleurs pelviennes, règles douloureuses, essoufflement, anémie…).

Source : Jenny M. HIGHAM, P. M. S. O’BRIEN, R.W. SHAW, Assessment of menstrual blood loss using a pictorial chart, British Journal of Obstetrics and Gynaecology, Août 1990, Vol. 97, pp. 734‐739

Méthodes de calcul du score de Higham :

  • A partir du premier jour de vos règles, inscrivez le nombre de serviettes ou de tampons que vous utilisez chaque jour dans la case correspondante au degré d’imprégnation (tampon ou serviette peu imbibé(e) de sang, moyennement imbibé(e) ou entièrement imbibé(e)) dans le tableau ci-dessous (vous pouvez imprimer ces tableaux pour les compléter avec un crayon).
  • A la fin des règles, additionnez les points. Le total correspond à la valeur du score de Higham.
  • Un score supérieur à 100 points correspond à un volume de sang perdu pendant les règles supérieur à 80 ml et donc à des règles trop abondantes (ménorragies). Il faut alors consulter un médecin. Si pendant vos règles, vous constatez la présence de caillots ou de débordements, parlez-en également à votre médecin.

Quelles sont les causes des règles abondantes ? 

Ces hémorragies peuvent être d’origine fonctionnelle : il n’y a pas de lésion, mais un dysfonctionnement du corps. Il s’agit le plus souvent d’un trouble hormonal impliquant les oestrogènes. Les règles abondantes sont particulièrement fréquentes à l’adolescence et à l’approche de la ménopause. Dans ce dernier cas, le corps produit moins de progestérone et un déséquilibre hormonal s’installe entre les oestrogènes et la progestérone. L’excès d’oestrogènes provoque alors un développement plus important de la muqueuse de l’utérus (dont la desquamation est à l’origine des règles). Celles-ci sont donc plus importantes. Autre cause, l’adénomyose (endométriose limitée à l’utérus), très fréquente chez les femmes de plus de 40 ans.

Les règles abondantes peuvent aussi être d’origine organique : fibrome, polype, muqueuse de l’utérus trop développée (hyperplasique), trouble de la coagulation,… La contraception, soit hormonale ou par dispositif intra-utérin au cuivre, peut se compliquer de règles abondantes. Le stérilet hormonal réduit habituellement le volume des règles. Dans les hyperménorrhées d’origine organique, il n’est pas rare que des saignements surviennent entre les règles.

Que faire quand les règles sont abondantes ?

Le score de Higham est un bon indicateur pour définir si les règles sont anormalement abondantes. Si votre score est supérieur à 100, consultez un médecin. De même, si vous avez des symptômes associés comme une fatigue, une pâleur, un essoufflement à l’effort, des douleurs pelviennes, un avis médical est primordial.

Le traitement est en effet adapté à la cause : un dérèglement hormonal est rectifié par un traitement hormonal (pilule, apport de progestérone avec le nomégestrone, par exemple). Un fibrome, un polype ou d’autres tumeurs bénignes sont retirés chirurgicalement. Et pour diminuer l’abondance des règles, on utilise des médicaments, les « antifibrinolytiques », qui agissent sur la coagulation (tels que l’acide tranexamique ou l’étamsylate). En cas d’échec des médicaments, il est possible d’avoir recours à une endométrectomie, qui consiste à abraser l’endomètre, la muqueuse de l’utérus, et par conséquent de diminuer le volume des règles.

Toutefois, il est d’abord nécessaire de consulter un médecin pour identifier la cause et prescrire le traitement le plus approprié.

 

 

 


PARTAGEZ AVEC VOS AMIS !

175
108 Partages, 175 points

Send this to a friend