Saad Lamjarred risque 20 ans de prison ferme

167
102 Partages, 167 points

La justice française a décidé de rouvrir le dossier de Saad Lamjarred et de le renvoyer à la chambre criminelle compétente, après que les faits aient été reclassés comme « viol » et non « agression sexuelle et violences violentes », sur la base d’une plainte déposée par une jeune française en octobre 2016 qui affirmait avoir été victime d’une tentative de viol à l’hôtel Marriot à Paris.

Selon le média Le Parisien, la cour d’appel infirme ainsi l’ordonnance rendue en avril dernier par la juge d’instruction qui avait requalifié les faits en agression sexuelle aggravée et violence, renvoyant l’artiste devant le tribunal correctionnel. Son accusatrice, qui avait fait appel, vient donc d’obtenir gain de cause.

Par ailleurs, l’expert franco-marocain Rachid Beryouch déclare à l’émission Et Bel Arabi, que le chanteur marocain a bel et bien reçu l’accord de la justice française afin de se produire sur scène, toutefois, il n’a jamais été acquitté.

“L’opinion publique a cru que le chanteur a été acquitté après avoir reçu l’accord de la justice française afin de faire son grand retour sur scène. En France, quand la justice t’accorde ce genre de privilèges, c’est qu’une décision lourde est prévue par la suite”, a expliqué l’expert. Il ajoute : “Si le chanteur est jugé pour viol par le tribunal correctionnel, il risque 20 ans de prison ferme”.

 

 


PARTAGEZ AVEC VOS AMIS !

167
102 Partages, 167 points

Send this to a friend